vendredi 24 novembre 2017

Retour de R0 : départ de deux hivernants de la TA67

C'est avec émotion que les membres de la TA67 ont assisté hier soir au départ de deux hivernants. 
François, l'informaticien "FT3YL" et Yohann "l'Instrum" rentrent à Hobart avec L'Astrolabe.
Yohann et son fameux bonnet vert et François (au premier plan à droite) - Crédit photo : Serge FUSTER
Crédit photo : Serge FUSTER

Eric, le GP, leur a confié la dépêche postale, qui a voyagé avec eux dans le même hélicoptère jusqu'au bateau.
Crédit photo : Serge FUSTER
L'Astrolabe doit appareiller aujourd'hui en fin de mâtinée après les derniers transferts de charges.

mercredi 22 novembre 2017

L'Astrolabe : quelques photos du bateau en bord de banquise

Quelques clichés pris d'hélicoptère, de L'Astrolabe en bord de banquise....
Crédit photo : ÏPEV - Patrice BRETEL
Crédit photo : ÏPEV - Patrice BRETEL
Crédit photo : ÏPEV - Patrice BRETEL

Les transferts de gas-oil vers un dépôt sur la banquise sont presque terminés et un appareillage du bateau, destination Hobart, est envisagé pour vendredi. 
A suivre...

samedi 18 novembre 2017

Éric BROSSIER : un explorateur à DDU

De passage à DDU à l'occasion de R01, Eric BROSSIER met son expertise et sa connaissance de la banquise au service de l'IPEV dans le cadre de l'organisation des convois sur la glace de mer.
Eric BROSSIER et Patrice BRETEL - Crédit photo : Serge FUSTER

Accompagné de Patrice BRETEL, le responsable logistique de l'IPEV sur place, il est chargé d'évaluer l'épaisseur de la banquise sur le trajet prévu entre L'Astrolabe et DDU.
Crédit photo : Serge FUSTER
A l'aide d'une motoneige et d'un traîneau chargé de matériel, il tracte un équipement de haute technologie permettant de connaître l'épaisseur de la glace.
Crédit photo : Serge FUSTER
Développé par la société Geonics, cet appareil mesure la conductivité de la glace de mer, ce qui permet d'évaluer l'épaisseur de la banquise...
Crédit photo : Serge FUSTER
...à une vitesse moyenne de 15 km/heure, sur l'itinéraire retenu à ce jour d'une longueur d'environ 50 km.
Cet appareil sera également utilisé autour de l'île des Pétrels, en compléments des sondages classiques effectués avec une tarière.


Depuis dix-sept ans, l’ingénieur en génie océanique Éric Brossier parcourt l’Arctique à bord de son navire polaire « Vagabond » pour mesurer l’évolution de la banquise.
Vous pouvez retrouver cette aventure scientifique et familiale sur son site : https://vagabond.fr/eric/ ...

...et également dans ses livres et DVD