lundi 21 août 2017

Le premier phoque de la saison

Le premier phoque de Weddell de la saison a été aperçu ce matin à proximité de la base Dumont d'Urville.
Crédit photo : Coline MARCIAU
Il s'agit d'un mâle qui a profité des fractures de la glace de mer près de la zone du chaos (voir ICI) pour sortir et venir se reposer sur la banquise. 
Une faille dans la banquise permettant d'accéder à l'eau libre - Crédit photo : Coline MARCIAU
Les phoques de Weddell mesurent entre 2,50 m (mâles) et 3,20 (femelles) pour un poids compris entre 300 kg et 450 kg maximum.
Crédit photo : Coline MARCIAU
Les phoques de Weddell font l'objet d'un suivi par le programme 109. Un prochain article détaillera le protocole mis en oeuvre dans ce cadre.

vendredi 18 août 2017

Rapts sur la manchotière

A cette période de l'année, les poussins des manchots empereurs sont encore entre les pattes de leurs parents. 
Ces derniers doivent les protéger des tentatives régulières de rapt de la part des autres manchots en échec reproducteur, qui sous la poussée de leurs hormones, cherchent à tout prix à récupérer un poussin.
Poussin coincé sous la mêlée - Crédit photo : Coline MARCIAU
Ce comportement est observé par Coline, et étudié dans le cadre du programme 109.
La vidéo ci-dessous permet d'avoir une idée de la violence de ces tentatives et du danger que cela représente pour le poussin qui peut y laisser la vie.
video
Crédit vidéo :  Coline MARCIAU

jeudi 17 août 2017

Stratocumulus fluctus

Ces nuages ont été observés hier matin par Alex, le chef météo de DDU, en direction du Nord-est, à l’approche de la perturbation qui nous apporte aujourd'hui vent et neige.
Crédit photo : Alexandre FLOUTTARD
Crédit photo : Alexandre FLOUTTARD
Ils sont dus à une variation de la vitesse du vent sur une faible distance verticale, qui génère des tourbillons qui déferlent comme des vagues.
Source Météo France
Ajouter une légende
Ce phénomène s'appelle "l’instabilité de Kelvin-Helmholtz".
Sa définition précise, que vous pouvez retrouver sur Wikipédia ICI, le décrit comme "un mouvement ondulatoire en dynamique des fluides qui se forme lorsque deux fluides thermiquement stables sont superposés et se déplacent à des vitesses différentes à leur surface de contact".

mardi 15 août 2017

15 août, du soleil, pas de vent, - 26°C ... et si on faisait un petit footing ?

C'est toujours l'hiver en Antarctique mais après une succession de perturbations et de tempêtes, il est difficile de résister à l'appel d'une belle journée sans vent pour se dégourdir les jambes en extérieur...
Alex et Vincent - Crédit photo : Serge FUSTER
Malgré les -26°C, les habituels givrés de la course (voir ICI, ICI et ICI) sont donc descendus sur la piste du Lion pour une petite heure de footing au coucher du soleil...
Alex et Vincent - Crédit photo : Serge FUSTER

...en côtoyant au passage quelques habitués des lieux indifférents, aux coureurs....
Un manchot empereur impassible sur la piste du Lion - Crédit photo : Serge FUSTER





Serge et Alex - Crédit photo : Vincent TEROL
Les givrés de la course : Vincent, Alex et Serge - Crédit photo : Serge FUSTER

lundi 14 août 2017

L'Astrolabe a quitté Brest samedi dernier

Il navigue désormais au large du Portugal et se dirige vers la Réunion où il est attendu début septembre.
Vous pouvez suivre en temps réel la route de l'Astrolabe sur le site Vesselfinder à l'adresse suivante : https://www.vesselfinder.com/fr/?imo=9797539
Source Vesselfinder.com - position au 14/08/2017 à 6 h UTC

dimanche 13 août 2017

Festival du film antarctique

Le festival du film antarctique est organisé comme chaque année pendant l’hiver austral.

Le titre du film catégorie "libre" de DDU


A cette occasion, les différentes bases antarctiques et subantarctiques qui souhaitent participer présentent leurs réalisations à un jury composé de tous les hivernants de toutes les bases.

Le titre du film catégorie "48" de DDU

Deux catégories de films sont en compétition : l’Open, à savoir un film dont le thème est libre, limité à 5 minutes, et le « 48h », un film à réaliser en 48 heures (du 4/08 au 6/08) intégrant divers éléments transmis au dernier moment au début du tournage.
Alex sous son masque d''explorateur spatial - Extrait du film "Lost into the white"

Extrait du film "Lost into the white"


Extrait du film "Lost into the white"







Les éléments obligatoires pour le "48h" cette année étaient : une phrase - Do you think you could light my fire ? -, une action - un Karaté chop -, un objet - une saucisse -, et un personnage – un barman aveugle.
Cyril dans son rêve - Extrait du film "Scenari"






DDU a participé aux deux catégories et deux films ont été réalisés par deux équipes différentes : « Lost into the white » pour la catégorie Open et « Scenari » pour la catégorie 48h.
Extrait du film "Scenari"
Vincent, Alex et Philippe, la "Team MTO" - Extrait du film "Scenari"
Erwan et Pikachu alias Paul - Extrait du film "Scenari"
Dorian, le "barman aveugle" et Cyril - Extrait du film "Scenari"
Ces deux films sont en compétition avec 37 autres courts métrages des autres bases.
Vous pouvez télécharger les deux films DDU à partir des liens ci-dessous :

https://www.dropbox.com/s/7ay54je6lp0ngvv/Dumont%20d%27Urville%20-%20Scenari.mp4?dl=1

https://www.dropbox.com/s/wl05xh304eico54/Dumont%20d%27Urville%20-%20Lost%20In%20The%20White.mp4?dl=1

La date limite pour voter est le 21 août, le temps de procéder au téléchargement de toutes les vidéos et d’organiser au moins deux soirées de visionnage. Verdict au prochain épisode !

vendredi 11 août 2017

Un record de vent...

Ces deux derniers jours, une tempête catabatique (voir ICI pour les explications techniques) s'est abattue sur DDU, avec des vents extrêmement violents.
Le record annuel de vitesse du vent (à ce stade) a été battu avec 210,6 km/h en fin de journée (le graphique est en heure UTC - il faut ajouter +9h pour avoir l'heure DDU)
Source Météo France


La piste du Lion noyée sous le chasse neige provoqué par le vent catabatique - Crédit photo : Serge FUSTER
Ci après deux photos prises par François, de l'arrivée sur la base du mur de neige propulsé par le vent en provenance du continent (mur d'1km de haut mesuré par l'un des lasers "LIDAR" de la base)...
Crédit photo : François MARIOTTI
Crédit photo : François MARIOTTI





... et ce fameux mur de neige bien visible sur la photo satellite.
Source Météo France

jeudi 10 août 2017

Le retour des PGA

Les PGA, (Pétrels Géants Antarctiques), sont de retour depuis le début du mois dans les environs de la base Dumont d'Urville.

Dix individus ont été observés sur l'île Rostand et sur l'île des Pétrels.
Crédit Photo : Coline MARCIAU





Ces grands oiseaux, dont l'envergure peut atteindre 2 mètres et qui pèse jusqu'à 5 kg se reproduisent vers septembre octobre et ne pondent qu'un seul œuf.
Crédit Photo : Coline MARCIAU
Les PGA se nourrissent de poissons, de krill et de céphalopodes, mais ils sont aussi charognards.
Crédit Photo : Coline MARCIAU

La colonie de manchots empereurs de DDU est un garde manger de choix pour les pétrels géants car il y a de nombreux cadavres de poussins.
Crédit Photo : Coline MARCIAU


Des attaques sont aussi observées lorsque les poussins émancipés thermiquement restent seuls sur la banquise entre deux nourrissages.
Crédit Photo : Sylvain PALLAS
























Les PGA sont les premiers oiseaux "volants" à être revenus depuis le début de l'hiver et leurs vols majestueux traversent de nouveau le ciel de l'archipel de la pointe Géologie. 

lundi 7 août 2017

Quelques nouvelles de la colonie de manchots empereurs...

La colonie de manchots empereurs s'est rapprochée sensiblement de la base Dumont d'Urville depuis quelques jours.
En effet, elle s'abrite désormais derrière une grande congère, formée lors d'une des dernières tempêtes.
Crédit photo : Serge FUSTER



Cette congère permet, à partir de son sommet, d'observer la colonie de façon très discrète...
Crédit photo : Serge FUSTER



...et les photographes, équipés du matériel adéquat, peuvent profiter d'une vue plongeante sur les poussins.

Voici donc quelques clichés pris par Aurélien :
Crédit photo : Aurélien ROUILLE

Crédit photo : Aurélien ROUILLE
Crédit photo : Aurélien ROUILLE
Crédit photo : Aurélien ROUILLE
Crédit photo : Aurélien ROUILLE
Crédit photo : Aurélien ROUILLE
Crédit photo : Aurélien ROUILLE

samedi 5 août 2017

Un si beau chaos...

Entre le glacier de l'Astrolabe et la colonie de manchots empereurs se trouve une zone bien particulière, appelée "le Chaos".
Crédit photo : Serge FUSTER


Position du chaos
Cette zone est constituée de plaques de banquise soulevées par la pression exercée par le glacier de l'Astrolabe sur la glace de mer. C'est une zone de compression.
Crédit photo : Serge FUSTER
Il faut s'y déplacer avec précaution car de nombreuses crevasses et rivières sont souvent masquées par la neige. L'usage du bâton pour sonder est absolument indispensable.
Crédit photo : Serge FUSTER







Crédit photo : Serge FUSTER

Crédit photo : Serge FUSTER

























































Crédit photo : Vincent TEROL
Malgré les dangers cachés, une promenade dans ce paysage fabuleux et sans cesse renouvelé, au milieu des sculptures de glace, est toujours un moment enchanteur.